Limiter les dégradations morphologiques en contexte agricole

Sur le Pays Monts et Barrages, de nombreux points d'abreuvement ou de traversée altèrent la qualité physique des ruisseaux. Ce constat a amené le Pays Monts et Barrages à développer un dispositif pour accompagner les exploitants agricoles pour concilier les nécessaires besoins en eau des troupeaux avec la préservation des milieux aquatiques.

Ainsi, depuis 2011, dans le cadre des contrats territoriaux, près de 30 exploitants se sont engagés avec le Pays Monts et Barrages pour la préservation et l'amélioration de la qualité des ruisseaux. Cela passe par l'aménagements de points d'abreuvement, de points de franchissement et de mises en défens des cours d'eau. Le choix des aménagements, de leur emplacement, etc. est fait en concertation avec l'éleveur. Le Pays peut réaliser les travaux pour le compte de l'exploitant, en confiant le chantier à une entreprise spécialisée (dans ce cas, l'exploitant participe financièrement à hauteur de 30 % du montant des travaux) ; si l'éleveur souhaite installer les aménagements lui-même, le Pays fait livrer les fournitures nécessaires (financées dans ce cas à 100%).

  

 Abreuvoir gravitaire - Descente aménagée

  

 Mise en défens - Passage à gué

  

 Passerelle - Pompe de prairie

  

Ponceau - Filtre décanteur Lhéritier

Concernant l'abreuvement gravitaire, Nicolas LHERITIER chargé de mission au Pays Monts et Barrages et au CEN Limousin, a développé un filtre décanteur au niveau de la prise d'eau pour limiter les problèmes de crépines obstruées et de tuyaux bouchés, et pour faciliter les opérations d'entretien.

En complément de cette action vers la préservation et l'amélioration de la qualité des ruisseaux, le CEN Limousin anime un réseau de gestionnaires de zones humides. Le Réseau Zones Humides en Limousin permet d'apporter des conseils de gestion à tout propriétaire de milieux humides et à échanger sur des pratiques ou techniques de gestion entre gestionnaire.

Pour tout projet concernant l'aménagement des parcelles agricoles riveraines de cours d'eau, le Pays peut apporter son soutien administratif et/ou technique. 

   

 

 

 

 

 

 

 

Retour